Tous les articles par Marie de Araujo

Le tourisme dans le Massif Alpin

Etudiants et professionnels de la montagne étaient nombreux vendredi dernier pour assister aux deux tables rondes du colloque « Le tourisme dans le Massif alpin ». Une occasion de découvrir, à travers les discours des premiers concernés, les dernières tendances et les enjeux émergents en matière de tourisme montagnard.

Alors que le réchauffement climatique inquiète, que le marché des sports d’hiver arrive à maturité et que le cadre juridique en montagne évolue, les acteurs du tourisme cherchent des solutions pour maintenir ce secteur, véritable moteur de l’économie montagnarde.

De nombreuses pistes ont été évoquées, pour lesquelles l’innovation et les nouvelles technologies de l’information et de la communication prennent une importance significative. L’itinérance est montrée comme des solutions pour diversifier les publics et lisser la fréquentation sur l’année. D’autres, comme Chamrousse, font de la montagne un espace de jeu ; un nouveau parc d’attractions à travers une offre de loisirs inhabituels (ski nocturne, piste de luge).

colloque février 2016
Colloque Le tourisme dans le Massif Alpin, 5 février 2016

 

Vous retrouverez rapidement la vidéo des deux tables rondes en ligne sur notre site internet.

 

Retrouvez également un article consacré à ce colloque par le Dauphiné Libéré
Retrouvez également un article consacré à ce colloque par le Dauphiné Libéré

 

Colloque : Le tourisme dans le massif alpin

Le tourisme constitue un des piliers majeurs de l’économie alpine. Cependant, certains facteurs, spécialement le changement climatique et les exigences du développement durable, mais également la mondialisation ou encore les évolutions du droit, invitent à réfléchir sur les évolutions inéluctables des politiques touristiques qui seront conduites dans le massif alpin.

Ce colloque se veut à la fois un moment d’analyse et de partage d’expériences entre élus, responsables de projets, administrateurs et universitaires, mais également un outil de prospective permettant de fournir des solutions innovantes pour construire le tourisme de demain.

Plus d’informations :
PROGRAMME COLLOQUE 5 FEVRIER 2016.

Vendredi 5 février 2016 entre 13h30-17h, à la Chambre de commerce et d’industrie de Grenoble

Entrée gratuite
Inscription obligatoire par mail : francois.barque@wanadoo.fr ou damien.ri@hotmail.fr ou par téléphone : 06 76 06 75 90

Loïc Hervé poursuit le cycle des conférences du Master

Montagnes et Vallée : le rapprochement au service d’un bassin de vie

C’est avec Loïc Hervé, sénateur de Haute-Savoie, que se poursuit notre cycle de conférences. Vendredi dernier, sur invitation de François Barque et Damien Riollant, le Président de la Communautés de communes Cluses Arve et Montagnes (2CCAM) témoigne de son expérience d’élu alpin.

« Vallée et montagnes. Deux mondes, a priori, que tout oppose », comme l’a rappelé François Barque.

D’un côté, des espaces valléens portés par l’industrie métallurgique. Des espaces où la collectivité territoriale joue un rôle d’aménageur ; où les entreprises gèrent traditionnellement l’ensemble de leur environnement. De l’autre, des montagnes (stations et stations villages) à dominante touristique. Des espaces où la collectivité a impulsé, en collaboration avec le secteur privé, une importante politique d’investissements et de gestion.
Cet état de fait, inéluctable mais réducteur, doit être dépassé. Loïc Hervé souhaite fédérer les communes de son territoire au sein d’un unique bassin de vie. Il tente ainsi de rassembler deux aires dont les attentes envers la collectivité sont de nature différente .

« Le fait communal demeure extrêmement fort »

« La Haute-Savoie est l’un des derniers départements français à créer des intercommunalités (…) ce qui a freiné le développement d’un bassin de vie ». Loïc Hervé

C’est pour lutter contre les baisses de dotations de l’Etat que dix communes se sont rassemblées au sein de la 2CCAM, afin de garantir un même accès aux services à tous les habitants. Le premier bassin français du décolletage souhaite surpasser les enjeux auxquels il est confronté : déprise industrielle, pollution urbaine, désertification des hauteurs. Le territoire, qui ne dispose pas de SCoT ni même d’un PLU intercommunal, compte ainsi allier les communes au gré de leurs interdépendances.

Un tramway aérien pour sceller l’union

Le projet d’ascenseur valléen vient rappeler cette complémentarité  entre les deux espaces. Reliant Magland aux stations des Carroz-d’Arâches et de Flaine, le Funiflaine aspire à faciliter les déplacements des professionnels, des touristes et des habitants. Bien entendu, il doit s’inscrire dans une réflexion plus large sur l’intermodalité en montagne. « Le Funiflaine n’a de sens que si Saint-Gervais est davantage desservi » comme le rappelle Loïc Hervé.

Vue de Mont-saxonnex
Mont-Saxonnex est l’une des stations-villages dont le cadre authentique se prête au tourisme d’affaires.

Le tourisme d’affaires pourrait  associer davantage ces deux espaces, à travers une clientèle commune. La faible distance entre les équipements et  la présence d’une offre touristique diversifiée jouent en la faveur de la 2CCAM.

Une conférence enrichissante, rappelant les enjeux des actuelles réflexions pour un acte II de la loi Montagne. Lorsqu’on interroge le sénateur à ce sujet, sa réponse est simple : « Il y a dix ans, on parlait déjà d’un acte II de la loi montagne (…) les grands thèmes sont aujourd’hui ceux de l’époque, à l’exception peut être du climat ».
A quelques semaines de la Cop21, ces quelques mots prennent tout leur sens.

Retrouvez les vidéos de cette conférence :

 

Introduction à la conférence :

Conférence :

 

 

Questions suite à la conférence :

 

 

Pierre Mazeaud, président d’honneur du Master

Après avoir donné son nom à la promotion 2014/15 du Master Droit de la Montagne, c’est de la présidence d’honneur qu’hérite Pierre Mazeaud.

Vendredi 15 octobre, François Barque et Damien Riollant ont remis le titre de président d’honneur du master 2 Droit de la Montagne à Pierre Mazeaud, en compagnie de Michel Destot, député de l’Isère et David Dechenaud, Doyen de la faculté de Droit. C’est d’un ouvrage sur Grenoble que le prestigieux rapprochement fut scellé.

Alors que la formation fête ses trente ans, elle trouve en l’ancien président du Conseil constitutionnel et alpiniste de renom, un ambassadeur incarnant parfaitement les deux éléments qui la caractérisent.

Lors de la remise de ce titre, Pierre Mazeaud a offert aux étudiants un moment d’échange privilégié.

Pierre Mazeaud en compagnie des étudiants du Master 2 Droit de la Montagne, Grenoble
Pierre Mazeaud en compagnie des étudiants du Master 2 Droit de la Montagne, à la Faculté de Droit de Grenoble

Dans la soirée, la conférence « Montagnes et Liberté » organisée au sein de musée de Grenoble a accueilli près de 150 personnes, réunies pour débattre de la question avec Pierre Mazeaud et Michel Destot. La liberté des pratiques sportives face à l’intérêt général, voici le sujet cœur de la réflexion que vous pouvez retrouver en vidéo en bas de cet article.

rançois Barque, Michel Destot, Pierre Mazeaud et Damien Riollant lors de la Conférence Montagne et Libertés, le 15/10/2015
De gauche à droite : François Barque, Michel Destot, Pierre Mazeaud, Damien Riollant


Remise du Titre de Président d’honneur


Conférence « Montagnes et Liberté » Partie 1

Conférence « Montagnes et Liberté » Partie 2


Introduction à la conférence de Pierre Mazeaud… par Master-Droit-Montagne